Pour être averti d'un nouvel article inscivez-vous par email / Follow by Email

Rechercher dans ce blog

samedi 15 février 2014

DES NEWS DE JERICHO

Jéricho raconte son premier périple.  
Mon prénom me vient de la chanson de Florent Pagny ''Mon cheval Jéricho''.
Me voici donc chargé comme ''un mulet...''pour une destination lointaine
BUENOS AIRES, la capitale de l'Argentine.
Après 15 h dans la soute, j'en ressort avec un garde boue de cassé et deux plateaux de voilés.Le choc s'est produit lorsque l'on m'a passé sur le tapis roulant à Orly, j'ai été pesé et comme j'ai de l'embonpoint...la compagnie m'a taxé de 75 € .Il en sera de même au retour !


Oh ! qu'elle chaleur en sortant de l'aéroport, pour rejoindre le centre de Buenos Aires , il faut se lancer sur l'autoroute gratuite et soi-disant autorisée aux  deux roues Au bout de 1O km,arrêt dans une station service Full pour mettre un peu d'air dans mes pneus.On me tire le portrait, on me dit que je suis beau,je ne m'attendais pas à un pareil accueil.
Vite...de l'air !

13 km plus loin arrive une barrière de péage que les policiers nous autorisent à franchir mais ...la circulation dense m'affole lorsque un véhicule de la sécurité auto routière me stoppe dans mon élan !

Pas question de continuer, cette portion est interdite aux deux roues , alors après accord avec leur chef, les employés nous chargent pour nous déposer presque devant l'hôtel dans le quartier de San Telmo.



Heureusement à l'hôtel,on me porte au premier étage,les sacoches prennent l'ascenseur.
Tous les trois malgré le bruit de la rue nous dormons pendant 12 h.




1 commentaire:

  1. Bonjour les routards, ce matin il fait gris sur Paris et je suis à mon burau ; pour avoir un rayon de soleil j'ai ouvert votre blog. Patrick

    RépondreSupprimer