Pour être averti d'un nouvel article inscivez-vous par email / Follow by Email

Rechercher dans ce blog

mercredi 25 février 2009

TIGROU EN DIRECTION DE RABAT.

Route menant à Tétouan ce jour 65 km.




Au loin, la ville blanche de Tétouan.


La place du Palais Royal de Tétouan.


Dans les forêts de chênes liège les tortues se baladent.

 De Tétouan à Larache de beaux paysages 111 km déniv 1024 m.
l'Ancienne médina de Larache.

Larache.
 De Larache à Rabat 149 km , une route défoncée, déviée ( les inondations sont passées par ici !).
 Nous sommes contents de retrouver nos amis Badel, eux aussi sont en vacances au Maroc, ils trainent leur caravane...mais rassurez-vous pas derrière leur tandem !
Ce soir après 150 km nous retrouvons Pascale et Guy Badel on charge le tandem dans le 806 et en route pour Rabat et pas n'importe ou....à l'Ambassade de France!


Les amis dans le hall  des appartements de l'Ambassade.

samedi 21 février 2009

TIGROU AU MAROC suite.

En vrac voici quelques photos de notre quotidien, tout va bien ,les kilomètres s'allongent
la forme semble s'être installée, les paysages chaque jour sont différents et nous enchantent.
Une soirée des plus agréable dans un petit resto de Meknés, avec nous des filles françaises rencontrées à Fès, si vous passez par là n'hésitez pas à aller dîner dans la famille Oumnia resto en montant vers la porte Bab Mansour.
Route bordée de genets en fleurs et cactus.


Pique-nique comme d'hab du pain et des vaches qui rit.



 Ce soir au menu des pâtes et en guise de gruyère on fait fondre une part de vache qui rit et oui encore !
Et la grande lessive lorsque que l'hébergement est confortable.
 


Confection de matelas à Meknés.

Entre Fès et Meknés il ya de la vigne.
En arrivant vers Sidi Kacem,nous nous sommes rendu compte de l'étendue des inondations, une véritable cata ,tout est détruit, cultures, les orangeraies baignent et en plus les habitations en séchant s'éffritent et s'écroulent, les gens sont relogés sous des tentes.



Ce jour,une voiture nous double et s'arrête, les occupants (des marocains)nous offrent un grand sac d'oranges 5 kgs mais nous pouvons en prendre que 2 kgs, elles sont délicieuses et juteuses.
MEKNES / CHEFCHAOUEN en trois étapes  soit 220km mais quel dénivelée 2300 m
Après le moyen Atlas,nous sommes dans les montagnes du Rif.
 En cours de route, nous nous sommes arrêtés dans une petite huilerie artisanale, la mule était au travail, elle tournait en rond autour du bassin afin de faire tourner la meule pour écraser les olives, dur labeur pour l'homme et l'animal mais quel résultat, l'huile vierge pression à froid est ontueuse et parfumée à souhait, je ne vous dit pas quel gout peut avoir un morceau de pain trempé dans ce nectar on s'en lèche encore les babines !


 Nous prenons donc une journée de repos bien méritée ici à Chefchaouen, ville adosée  contre 2 montagnes et située à 600 m d'alt, pour y arriver nous avons transpiré, une belle route en lacets au milieu des chènes liège, des paysages grandioses tantôt dans les Vosges,tantôt dans les gorges de l'Ardèche.


 Visite de Chefchaouen ou ville bleue, les femmes prennent plaisir à peindre les extérieurs et intérieurs de leur maison dans différents tons de bleu du plus pâle au plus foncé ainsi la médina est une pure merveille ! Quel régal pour les yeux !






mercredi 18 février 2009

LES VILLES IMPERIALES.

Après deux jours passés à Fés, nous avons pris la direction de Meknés,une seule  grande route  relie les 2 villes impériales,ce qui veut dire  beaucoup de circulation. La route est bordée d'oliviers aux troncs  blanchis,en contre bas,les cultures sont inondées.  Que d'eau ! Que d'eau ! les anciens disent qu'ils n'avaient pas vu celà depuis 40 ans.
Heureusement  maintenant tout est rentré dans l'ordre ,la météo est clémente depuis depuis 12 jours. En cours de route ,nous nous sommes arrêtés pour admirer les étalages de fruits et légumes  ah ! si j'avais mon auto cuiseur !  Dans les restos nous retrouvons ces légumes dans les tajines mais souvent ils baignent  dans de l'huile ici la vapeur on ne connait pas ! Sauf le tajine  de maman Oumnia à Meknés ...un pur régal



 

 Dès notre arrivée à Meknés,nous nous y sommes sentis bien, pas de rabatteurs, ni de faux guides pour visiter les quartiers historiques qui sont inscrits au patrimoine mondial de l'Unesco,nous avons été impressionné  par l'imposante porte d'entrée Bab Mansour et par les 25 km de remparts.

Nous sommes allés visités le mausolée de Moulay Ismail,ce grand souverain  régna durant 55 ans et voulut faire une  ville à son image en ordonnant la construction  de :palais, jardins, fontaines, il voulait son Versailles...


 

Moulay idriss.

Enfin pour trouver un peu d'ombre( je blague )nous nous sommes baladés dans les souks à la recherche de babouches bien moins chères qu'à Marrakech .
Le lendemain,Tigrou délesté de ses sacoches nous a conduit à Volubilis en passant par la ville sainte de Moulay idriss.

 Celle-ci  est nichée au cœur d'une montagne verdoyante et construite sur deux éperons rocheux, de loin les maisons blanches étincellent.
A 5 km de là en grimpant puis en replongeant, nous arrivons au site romain de Volubilis ,les ruines se dressent au milieu d'une grande plaine en suivant le plan nous découvrons l'Arc de Triomphe,le Capitole,les Thermes et aussi de très belles mosaïques.Vraiment une visite magnifique pour la modique somme de 1€.
Volubilis.

Volubilis.

 






De Meknés à Volubilis il n'y a que 56 km aller et retour mais 944 m de dénivelée ! dur ! dur !

Ce jour, nous avons quitté Meknés direction Chefchaouen en évitant de passer trop dans le Rif, les pourcentages des routes étant trop élevés et des tronçons pas très sur parait- il !
 
 On ne vous a pas dit que les cigognes  sont encore ici dans leurs nids et avec leurs petits, ils ne pensent pas encore à l'Alsace .

Notre étape d'aujourd'hui 50 km  et arrêt  dans une petite bourgade ou il y a un hôtel nommé l'hôtel des voyageurs cela nous convient tout à fait !

A+