Pour être averti d'un nouvel article inscivez-vous par email / Follow by Email

Rechercher dans ce blog

mercredi 31 octobre 2018

SARDAIGNE suite

A 9 h, nous quittons Semestène après en avoir fait le tour pour admirer les façades de quelques maisons.Nous pensions y trouver une petite épicerie et ben non...rien de rien. 

  
La sacoche ravitaillement étant totalement vide,nous déviions de notre parcours pour nous rendre dans la bourgade de Pozzomagiore .Mais c'est Dimanche ...
 




 San Nicola di Trullas  construit au Xème siècle.
 
On grimpe , on grimpe encore !
En ville,les cloches de l'église sonnent à tue-tête, les hommes endimanchés se rejoignent dans les bars,nous y allons aussi pour trouver quelque chose à se mettre sous la dent !La seule épicerie n’est pas ouverte.


 Le profil est tourmenté,ce n'est qu'une succession de bosses qui obligent à mettre pied à terre.
 
En fin d'après-midi, nous voici arrivés devant l'entrée de l'agriturismo. Au tel on nous demande d'attendre 20 mn.
On ne va pas vous raconter toutes les péripéties de cette journée harassante et tout ça parce que nous nous sommes trompés de route et ....que finalement nous avons beaucoup trop de kilomètres et dénivelé .78 km

Le camping de l'agriturismo Nuragh'Elighe 
 
 

Pas le courage de planter la toile et de cuisiner !

a suivre...


jeudi 25 octobre 2018

Suite...LA SARDAIGNE


Au bout du chemin à droite la SS133 direction Tempio Pausania, petite ville solitaire perchée à 566 m d'alt. 
Ce jour 63 km -852 m deniv
Nous avions repéré que sur le parcours, nous pouvions visiter un petit site nuragique.Au cœur d'une forêt dense de chênes-lièges,  un chemin mène devant la tour ronde ''nuraghe'' ou nous nous acquittons du droit d'entrée 3€/p y compris les moustiques qui pullulent après toute la pluie tombée ces jours ci.
 * La culture nuragique apparaît en Sardaigne au cours du premier âge du bronze, vers le XVIIIᵉ siècle av. J.-C. Son nom dérive de son monument le plus caractéristique : le nuraghe.


Pas vraiment grand chose a voir  mais une autre curiosité...naturelle celle-ci.
Sur la pointe des pieds,sans parler, sans sortir le flash de l'appareil photos tout simplement à l'aide d'une lampe torche prêtée à l'accueil nous apercevons...
Quelques rhinolophes, si vous préférez de toutes petites chauve-souris qui squattent les lieux .

Une longue montée conduit au centre-ville de Tempio, petite capitale administrative de la Gallura (14300 h) Le ciel est gris et beaucoup de vent de face .

Maisons de granit gris et belles ruelles patinées par le temps.





En bas d'une descente ...en regardant la carte nous hésitons, à droite ou à gauche ? les deux vont en direction de Tula .Alors ! route principale pour Erula ou petite route blanche qui rejoint un village tout la haut perché.Nous avons choisi le bourg d'Erula. Là nous sommes restés  attablés 25 mn au bistrot du coin.  Encore une fois, il fallait refaire le niveau ...Dur dur la bosse !


En Sardaigne on trouve un peu partout de très nombreuses fresques murales.

Une superbe route panoramique mène en direction du lac Coghinas .Celui-ci  a été réalisé artificiellement en 1927 grâce au barrage sur le fleuve du même nom.Avec une superficie de 17,8 km² et une capacité de 254 millions de mètres cubes d’eau, il est le deuxième plus grand lac de la région et l’un des principaux réservoirs d’Italie.
 
Le vent nous aide un peu pour terminer cette dure journée, encore quelques coups de pédale et nous apercevons sur notre gauche l'Agriturisme Pedru Caddu perdu en pleine nature. Comme convenu par mail, nous plantons la tente dans un petit coin sympa de la propriété.A vrai dire ici pas de camping seulement 12 chambres d'hôtes. 


 


Nous squattons les sanitaires de la piscine mais impossible de profiter de celle-ci, à cause du fort  vent froid N.E.
 


 Et ce soir ...cuisine typique Sarde élaborée avec les produits de la ferme et préparée sur place.
Vin rouge 4 cépages...très gouleyant !
Au petit-matin ... un épais brouillard enveloppe la campagne.
  
Pour partir nous avons attendu 10h , le timide soleil nous accompagne dans la montée de 2 km pour TULA (1600 h). Encore peu de vie au centre de la bourgade,une petite épicerie peu achalandée et un mini market à la sortie, bref de quoi se caler l'estomac à midi et surtout remplir nos bidons d'eau .
Après on a galéré ...sur la carte il y avait une route qui maintenant est une autoroute donc interdite aux vélos ! On continu sur Ozieri, pas vu la petite route à notre droite et on monte et on monte...il y a énormément de circulation; normal Ozieri est une ville de 10000 habitants.Impossible de passer ici avec le groupe de tandems, rues étroites et pentues vraiment trop dangereux.
Un peu plus loin arrêt pique-nique sur la place d'un petit bourg et là surprise en ouvrant la sacoche...un pot de crème au chocolat s'est fendu, il y en a partout !
Énervés , fatigués par ce vent de face et par le dénivelé avalé depuis ce matin,nous voudrions bien trouver quelque chose pour passer la nuit.On n'en peux plus ! Le compteur affiche 68 km et 730 deniv

 
A l'entrée de Semestène, tout petit village de 145 habitants une pancarte indique ...Aire de camping car. On y va voir ! Sous les eucalyptus quelques tentes,un robinet d'eau potable, une borne électrique ,des tables et bancs, a coté le stade de foot.Un jeune homme nous annonce qu'il y aura une petite soirée musicale et qu’exceptionnellement les sanitaires du foot sont ouverts et à notre disposition.
Un  vrai miracle ! Pour dîner on se contentera d'une soupe,d'une boite de sardines, vache qui rit et gâteaux secs.Pas la peine de vous dire que nous ne sommes pas allés écouter la musique .


 A suivre ...

 

vendredi 19 octobre 2018

SARDAIGNE


Trouver 12 ou 13 étapes un vrai casse tête ! 
Nous aurions aimé aller jusqu'à Olbia (Est) et couper à travers pour rejoindre la côte Ouest mais pas possible séjour trop court donc étapes trop longues et difficiles!
De Palau, nous grimpons le col pour Capo d'Orso (le cap de l'ours).
  C'est trop beau dommage que la pluie est venue encore nous arroser...
j'ai même chanté ''dans ma tête''
Le grand tandem blanc dans le mauvais temps
Qu'ils avaient donc du courage
   C'était un grand tandem blanc
 elle derrière et lui devant...

 
Mais il fallait bien d'une façon comme une autre rejoindre la côte Ouest et traverser cette moyenne montagne appelée ''la Gallura''  région historique et géographique du nord-est de la Sardaigne, autour des villes d'Olbia et de Tempio Pausania, où l'on parle une variante du corse, le gallurese. Ses paysages sont marqués par le granit et le chêne-liège.
Après Cannigione (petite route noire sur la carte)on passe à Arzechena pour remplir la sacoche de quelques victuailles et surtout acheter de l'eau 2 bouteilles de 2 litres.Après plus rien sur notre  route que de la forêt pas même une station service !

La première petite ville que nous traversons depuis Arzechena est  Luogosanto et pour y arriver nous en avons brulé des calories, les en cas sont tous avalés, il va falloir trouver de quoi recharger les batteries et à cette heure  13h le village dort.Chut ...pas âme qui vive même pas un chat.D'après la carte, nous devrions avoir une longue descente avant de retrouver la route SP 133 et elle est là et comme par miracle devant nos yeux... un bar.
En Sardaigne dans chaque bar il y a de quoi se restaurer à prix doux.Plats de pâtes,panini,croque-monsieur etc ... On se gale l'estomac et c'est reparti pour 9 km de montée avec de belles vues sur les roches.Au dessus de nos têtes le ciel est gris puis noir ce qui rend les paysages encore plus magnifiques.On se demande si nous ne sommes pas en Irlande...grandes étendues vertes,murets de pierres, troupeaux de moutons, vaches et météo changeante .
Vite vite mais ou est -il  ce lieu La Cerra ?

 
L'Agriturismo  LA CERRA
Un long chemin mène à la ferme...l'accueil en anglais est sympa,nous installons la ou bon nous semble ou plutôt ou nous pouvons ! La pluie nous oblige à camper près des sanitaires pour profiter de l'abri .

 

 A 24 personnes il faudra être indulgent...Il y a seulement 4 cabinets de toilette avec wc et douche.Un abri avec tables et chaises et un seul évier.Possibilité de dîner Sarde et chambres d'hôtes.Mais ce soir tout est complet, nous n'avions pas réservé et avons tout ce qu'il faut dans la sacoche.
Pluie toute la nuit et soleil après dissipation du brouillard.
Belle, très belle région !



Nous repartons à travers ce chaos granitique éparpillé dans la campagne en pensant qu'ici les hivers doivent être rudes .Direction Tempio Pausania.
A suivre ....