Pour être averti d'un nouvel article inscivez-vous par email / Follow by Email

Rechercher dans ce blog

lundi 28 avril 2008

BONJOUR DE BANGKOK.

C'est par le train que nous sommes arrivés dans la cite des anges ( BANGKOK) De la gare, nous sommes montés sur le tandem pour nous rendre vers le quartier historique mais aussi quartier chinois et indien heureusement que c'était dimanche un peu moins de circulation mais affolant tout de même ...Roland a prospecté le coin et a dégoté une sympathique guesthouse, très propre avec même un petit coin fleuri pour prendre le petit-dej ,placée au fond d'une impasse bien au calme, loin de la symphonie pour klaxon et moteur.
une sympathique guesthouse.

 Ce jour,nous sommes allés visiter le Grand Palais... gigantesque ensemble de temples puis le Wat Pho ,le plus vieux,le plus grand,le plus beau de Bangkok,célèbre pour son Bouddha couche mesurant 45 m de long et 15 m de haut, excellente journée Demain, nous changeons de quartier pour retourner a l'hôtel du départ ou nous avons laissé l'emballage de Tigrou, lui aussi va avoir besoin d'un paletot pour rentrer en France Nous venons de regarder la météo ,c'est pas terrible pour un 1 Mai pour nous 30 degrés en moins. 
Ce billet est le dernier de Thaïlande Le prochain sera de chez nous amitiés a tous.

samedi 26 avril 2008

BOUDDHA VEILLE SUR NOUS.

Il est partout avec nous, un immense BOUDDHA pointe a l'horizon comme s'il sortait du sol ainsi pendant des kilomètres il veille sur nous.
Deux étapes de 130 km pour arriver dans la province de Kanchanaburi avec un stop a Lopbury ,au petit matin surprise nous retrouvons Tigrou avec le pneu arrière crevé, réparation ....la roue ne tourne pas rond il y a un rayon de casse, je crois que Tigrou lui aussi fatigue, c'est vrai que nous lui remplissons un peu chaque jour les sacoches il y a des petits souvenirs a ramener ,il y a aussi un bruit on ne sait ou ...on va faire avec! Les orages arrivent chaque soir , il tombe des seaux d'eau mais le lendemain il fait toujours aussi chaud
Lopbury ancienne capitale khmère, il reste de beaux monuments,des ruines remarquables de style khmer,c'est aussi une ville calme livrée aux singes en liberté, on raconte que chaque année, le dernier dimanche de novembre la population organise un véritable banquet pour les singes. Les kilomètres ne défilent pas vite, il n'y a pas grand chose a voir, les cigognes ont envahies les rizières, quelques coqs de bruyère s'envolent a notre passage, Tigrou sursaute à la vue d'un iguane, un peu plus tard un autre spécimen sort du fossé, il mesure plus d'un mètre cinquante, nous assistons pour la première fois au repiquage du riz.

Bouddha géant.
 

PROVINCE DE KANCHANABURI.

Pont sur la rivière Kwai.

Pont sur la rivière Kwai.
132 km LES DERNIERS... Nous approchons de Bangkok mais avant nous voulions aller voir la rivière Kwai et son fameux pont,il se trouve a  3 km de la ville de Kanchanabury, nous avons trouvé un bungalow tout mignon, au calme et très propre alors nous nous posons pour trois jours le temps d'aller faire un tour de train pour franchir le pont,un aller et retour ou 120 km,avec a  bord du train le petit-déjeuner... Balade sympa ,de beaux paysages parfois la voie de chemin de fer est précaire surtout si on regarde le précipice..... Au Skri -Lanka , nous avions déjà  vu l'endroit ou le film avait été tourné.
Ce jour, nous sommes allés au musée qui retrace l'histoire du pont immortalisé par le roman de Pierre Boulle. LE CHEMIN DE FER DE LA MORT En 1942, l'armée japonaise ordonne la construction d'une voie de chemin de fer qui devait relier le Siam à la Birmanie, 30 000 prisonniers occidentaux et 100000 travailleurs asiatiques œuvrent a  ces 415 km de voie ferrée au prix d'incroyables souffrances. Les Japonais pensaient utiliser cette liaison pour envahir l'Inde ce qu'ils ne firent jamais. Le pont fut bombardé des dizaines de fois, et fut restauré pour attirer les touristes .... Sur le quai beaucoup de monde et d'avantage sur le pont jusqu'au passage du train de 10h30 , tout autour des boutiques de souvenirs allant du tee-shirt au porte-clefs. Demain dimanche, nous serons a  Bangkok on ne sait pas comment nous allons retrouver l'hôtel du 1° jour (certainement la galère) Les sacoches sont bouclées, le retour est proche,nous serons sur le sol Français le jeudi 1 mai a 14h30 compagnie Quatar Airway Nous continuerons d'alimenter ce blog avec des détails, des photos et répondrons a vos questions BONSOIR ET A Bientôt.
 AMITIÉS A VOUS TOUS.

Pont sur la rivière Kwai.



lundi 21 avril 2008

ON ROULE TOUJOURS.

Champs de cannes a sucre.
Nous dormons toujours aussi mal, vu la chaleur, nous optons chaque soir pour une chambre avec clim et elle est souvent bruyante ou impossible a régler alors on l'arrête et on étouffe , nous avons dormi la porte de la chambre grande ouverte ...ici pas de soucis il n'y a pas de gendarmes donc pas de voleurs ... Chaque matin, nous partons de plus en plus tôt, nous ne sentons pas la fraicheur de l'aurore ainsi pas de répit avant l'écrasante canicule de la journée , après 70 km nous nous arrêtons a Kamhaeng Phet, gentil petit bourg situe en bordure de la rivière Ping, les enfants se baignent ,s'amusent avec de grosses chambres a air, ils sont en vacances scolaires La région cultive la fameuse banane petit doigt celle-ci entre dans la préparation culinaire locale le Kluay Kai (banane a l’œuf) Le lendemain grosse journée 130 km heureusement profil plat, route bordée de manguiers, les fruits tombés restent sous les arbres , cela fait notre bonheur ...quel régal
Délicieuses mangues...

 Le travail dans les rizières a repris, c'est aussi la période du coupage de la canne a sucre. Encore une journée de train pour changer de région , nous nous approcherons de Bangkok.
Préparation des rizières.



 A SUIVRE ....

SUKHOTHAI.

Parc historique de Sukhothai.

Le réveil a sonné a  5h ! nous n'avons guère dormi a  cause des moteurs des clims placées sous la fenêtre ! Nous roulons 12 km pour arriver au site classé monument du Patrimoine culturel mondial au même titre que Carthage, Venise etc A 7 h, nous entrons dans le parc qui englobe toutes les ruines de Sukthothai, étant donné la superficie des sites ,c'est a  tandem que nous déplaçons, au soleil levant les couleurs de la brique et du stuc s'enflamment sur le Wat Matathat avec son imposante esplanade de plusieurs rangées de colonnes, deux bouddhas prisonniers de leur gangues de brique Le parc est composé d’allées avec des cocotiers,des bassins,une grande matinée est nécessaire pour tout admirer, l'après-midi nous irons voir un autre site ou il y a un immense bouddha ( 12 m de haut) nous avons tout de même parcouru plus de 20 km sous une écrasante chaleur mais diable que c'était beau ...

 



vendredi 18 avril 2008

BONJOUR A VOUS TOUS.

Un grand merci a vous tous pour les nouvelles, nous avons été surpris d'apprendre que notre fils avait mis notre maison en vente ....heureusement c'était un poisson d'avril et contents de vous avoir fait voyager a travers un peu de textes et photos , des notre retour nous prendrons un peu de temps pour compléter ce blog. Bon anniversaire a  tout ceux qui nous sont chers et qui sont nés en Avril en regrettant de ne pas être en France pour trinquer mais nous pensons très fort a  vous .Bisous a Colette,Daniel, Anthony, Alexia, Bastian.

UN PETIT TOUR DE TRAIN

Je savais bien que je n'y échapperai pas... nous sommes allés a la gare de Chiang Mai, la une vieille loco est exposée, photos bien sur et voila qu'arrive un train de luxe genre Orient express, 30 cyclo-pousse arrivent pour prendre en charge les passagers (colloque Mercedes) musique et tout le tralala...pour nous le lendemain, il n'y avait pas tout cela, d'ailleurs nous avons pris nos places en deuxième classe, dans un compartiment avec 2 ventilos, le train est partit avec trois quart d'heure de retard durée du voyage: 8 h pour 375 km même que la loco dans la montagne ne pouvait plus tirer les wagons alors il a fallut faire venir une deuxième machine... a deux c'est mieux ! c'est comme en tandem ... bref, nous sommes arrivés a Phitsanulok en soirée Nous voici dans la plaine centrale surnommée le grand bol de riz,région extrêmement fertile qui inonde le pays et le monde entier de ses abondantes récoltes de riz, d'ailleurs toutes les rizières sont cultivées et nous offrent une belle palette de vert. Au nord-est de cette ville se trouvent les vestiges de Sukhotai, première capitale du Siam, ce matin, nous sommes remontés sur le tandem pour 65 km, tout a plat mais avec plus de 40 degrés, il y a du vent chaud qui donne l'impression de vivre devant la porte d'un four thermostat 8.
Demain, nous irons visiter le site de Sukhotay, un des plus beaux site archéologique du pays,les temples sont dissémines dans la superbe nature du parc historique national SUKHOTHAI veut dire naissance du bonheur ...on vous racontera cela
A bientôt.

SONGRAN FETE HYSTERIQUE.

Nous n'avions eu qu'un échantillon ... lorsque nous nous sommes pointés a  l'entrée de Chiang Mai, la ville était assiégée, du jamais vu ,même que dans les embouteillages aux portes a Paris c'est de la rigolade... Nous fallangs sur une mob nous sommes les cibles favorites, c'était même dangereux car il y a ceux qui ont picolés toute la journée et avec une température de 45 degrés les effets sont immédiats, alors on a changé de cap et nous sommes revenus a la guesthouse par des chemins détournés;Tigrou nous attendait... lui bien sec Nous ne sommes retournés dehors que tard en soirée lorsque la fête était terminée. 4 JOURS DE Délire...

lundi 14 avril 2008

CHIANG MAI.

2eme ville du pays elle fut la capitale Thai du Lanna (ancien royaume)du 12 au 18 siècle C'est la folie a CHIANG MAI, le nouvel an bouddhique est commencé , le week-end va être arrosé au sens propre comme au sens figuré.
 


Depuis plusieurs jours la ville est en effervescence , il se vend tous les gadgets pouvant arroser et tous les alcools pour se mouiller l'intérieur...le soir venu c'est pas beau a voir, il parait même que chaque année, il y a des morts alors nous on part 4 jours en moto se mettre au vert dans les montagnes du N.O,la route longe pendant des km la frontière Birmane et les premiers contreforts de l’Himalaya.
 


Tigrou est remisé a l'hôtel. Petite 125 Honda en main il nous faut 20 km pour sortir de la circulation affolante après dans la chaleur de la matinée, nous attaquons...les montagnes s'élèvent de toute part, la route se dresse devant nous, les premiers virages a plus de 20 pour cent se passent en première, nous sommes en pleine jungle avec 43 degrés au dessus du casque (obligatoire pour les fallangs)nous passons aux sources d'eaux chaudes pour y faire cuire nos 4 œufs pour le pique nique ... Nous traversons encore des villages ethniques leurs habitations sont différentes car recouvertes de feuilles de tecks, leur tenue vestimentaire est faite de velours aux couleurs vives , les hommes portent même un bonnet de laine bleu et rouge , ils ne risquent pas de s'enrhumer ...
Dans chaque village nous avons droit aux seaux d'eau ,nous échappons a la farine et a  la peinture , la distribution s'arrète au soleil couchant.

Nous admirons les temples Birmans,les arbres comme les flamboyants qui se parent de rouge vermillon , les fleurs, les orchidées ornent les arbres, la nature est magique ...
Cabane recouverte de feuilles de teck.


Temple Birman.

Demain le 15 c'est le dernier jour de la fête de l'eau et dernier jour de balade en moto , nous allons retrouver Tigrou et continuer notre voyage , nous amorçons la descente pour Bangkok dans 15 jours c'est fini le Petitouratandem.
 Amitiés a tous.

DIRECTION CHIANG MAI.

2 étapes de 100 km avec une route en travaux(elle va passer en 4 voies)de la poussière,de la chaleur car chaque jour qui passe le thermomètre monte ,nous aussi on se demande si on va tenir le coup! La brume de chaleur couvre les montagnes laissant deviner le profil qui nous attend... des cols sans nom,des cols avec des noms comme le Khum Chae à 1270 m la encore il faudra pousser Tigrou puis passer les difficultés, nous longeons une petite rivière qui serpente au milieu des champs luxuriants et soigneusement entretenus,culture de tabac,soja,maïs etc Comme nous Tigrou donne des signes de fatigue, il a fallut lui changer les plaquettes de freins arrières alors c'est décidé nous allons le laisser quelques jours en remise a l'hôtel de Chiang Mai, et nous allons louer une moto pour 4 jours afin d'aller découvrir une petite province qui longe la BIRMANIE, la boucle représente 500 km avec il parait 1863 virages et des pourcentages a faire peur même en voiture on passe a des endroits en première a suivre.
Bienvenue a Chiang Mai.

mercredi 9 avril 2008

SONGKRAN.

A partir du 13 et jusqu'au 15, c'est le Nouvel An Bouddhique  c'est les jours les plus chauds en Thaïlande , du coup les gens s'aspergent d'eau mutuellement . les enfants eux n'attendent pas le jour J... alors a notre passage nous y avons droit ....
Mouillée...

mardi 8 avril 2008

LE TRIANGLE D'OR.


Nous sommes redescendus des montagnes par des routes sublimes qui gravissent et dévalent les collines verdoyantes et plongent dans les vallées pour resurgir aux sommets, ondulent  autour des plantations de teck, bananeraies, puis nous avons retrouvé les grandes plaines fertiles,plantations d'agrumes, champs a perte de vue de fraisiers, pastèques, melons, ananas, tous les fruits cueillis  sont en vente le long des routes.Un vrai régal.
A 7h30 nous dégustons même du vin de fraise( genre Ratafia), nous avons mis une bouteille dans une sacoche en espérant la déguster avec les cyclos Hollandais Jean et Pauline, nous étions encore ensemble le 1 avril
LE TRIANGLE D'OR c'est par les montagnes que transite l'opium pas par la route mais celle ci est tout de même bien gardée, police et armée, nombreux contrôles,entre mars et juin des caravanes d'opium descendent des confins Birmans, les plus importantes peuvent en transporter jusqu'à 20 tonnes
Ce soir nous arrivons  à Mae Sai au bout de la route la Birmanie, la rivière sépare les 2 pays, impossible pour nous d'y mettre un pied et encore moins une roue !

le pont qui sépare la Thaïlande de la Birmanie.

BONJOUR LA THAILANDE.

3mn de bateau et nous voici en Thaïlande, de suite nous devons mettre le petit plateau , nous n'avons pas encore totalement récupéré
La fatigue des jours précédents se fait encore sentir , heureusement petite étape de 65 km, nous retrouvons le fleuve mythique,entouré d'une nature souvent sauvage et paisible, que de kilomètres nous aurons parcouru et partagé avec lui....

DUR.... DUR

Dénivellation 1618 m et 118 km, nous passons le dernier col a pied et nous terminons à la nuit (20 h30 )des crampes dans les gambettes et le ventre vide ....
Un peu brutal de quitter un monde rural sans eau,ni électricité et peu de voitures et de se retrouver le temps de descendre le col dans un monde moderne,nous en avions oublié l'usage des feux et les klaxons
 Dur dur...la nuit sera agitée, les orteils se crispent , les cuisses font très mal, nous devons absolument penser a boire plus d'eau!
Nous arrivons juste en face de la Thaïlande ,demain nous serons de l'autre coté , nous pensons à notre séjour au Laos ,
c'était  sublime
Dimanche 6
Il a suffit de traverser le Mékong et de dire ...Adieu Laos, tu nous a enchanté,  avec toi le temps a passé trop vite, nous allons te regretter,  nous ne t'oublierons pas  et nous pourrons dire
si vous voulez connaitre un pays formidable .
VENEZ AU LAOS 

samedi 5 avril 2008

DIRECTION LA FRONTIERE THAILANDE.

Grosse pluie,nous attendons 9h30 pour décoller, le soleil est revenu,il fait très lourd, très humide, le profil de la route est sévère mais quel régal pour les yeux.
La route a été terminée en 2005 , elle a été taillé toute droite sans virage avec des pentes de 10 et 12 pour cent chaque jour ressemble a une épreuve de brevet montagnard, la dénivellation est affolante , nous poussons  Tigrou et trouvons qu'il a pris de poids si nous nous en avons perdu !
nous voyons pour la première fois des femmes et filles TOI ethnie des hauts plateaux, elles portent de jolies coiffes avec des pièces d'argent ainsi que des bijoux et bien sur le bébé dans le dos et un autre en attente ...
A bientôt lorsque nous serons en Thaïlande.
Tout va bien,le temps passe trop vite.
  Amitiés a tous.

POISSON D'AVRIL.

TIGROU reste au garage ,on lui a fait un poisson ....pour la journée nous avons loué une moto ( 110 cm3) et sommes allés encore un peu plus loin tout près de la Chine à 4 km cette fois! Nous pensions voir au marché local des autres ethnies mais a cause des orages de la nuit , les femmes ne sont pas venues vendre .... dommage pour nous ! La route était de toute beauté, nous en avons encore pris plein les mirettes...
110 cm3 Chinoise...

LA ROUTE DE L'OPIUM.

Retour de la corvée de bois.
Pas vu de plantations, ni de trafic et trafiquants ...c'est vrai nous n'avons pas cherché  mais chaque jour nous avons vu des gens courageux, partir au lever du jour pour travailler dans les champs ou dans les forets de teck ou dans les rizières qui a cette période sont remplies de pastèques,concombres. La cueillette des fleurs  de coton est terminée,les femmes s'affairent à la transformation, nous nous arrêtons les regarder, chaque maison possède son rouet et métier a tisser, on leur achète une bricole, pas un tapis c'est trop lourd a trainer.... 
Métier a tisser.
Le coton.



 Presque chaque nuit il y a de violents orages mais pas durant la journée, de ce fait nous n'avons pas encore utilisé les k.way
En fin de semaine, nous étions à 8 km de la frontière chinoise...
Frontière Chinoise a 8 km.

région du Yunnam, plusieurs jours assez difficiles, haute montagne et partie de route complètement défoncée, passage a pied et petit plateau pour arriver dans la province de Luang Nam tha , région peuplée par les tribus Lao Soung, toujours de merveilleux villages et quel accueil lorsque nous nous arrêtons même simplement pour acheter de l'eau, souvent Roland leur propose d'aller faire un tour de tandem, ils sont surpris de constater qu'il faut pédaler à deux  !!!
 
Il faut pédaler a deux...




REGIONS SAUVAGES DU NORD.

Après 4 jours de repos à Luang Prabant, c'est une grosse journée de bateau pour Pakbeng. ( 9 h pour 160 km)


Belle croisière spartiate, assis sur des petits bancs de bois on a tout le temps d'admirer le paysage et d'observer le Mékong, par endroit, il est étroit puis puissant, cisaille de paravents de rocs noirs, de récifs de scistes ou de plages de sable. Nous apercevons des villages de pêcheurs et de vastes étendues de forets.Par ci par la quelques orpailleuses, il parait qu'il y a beaucoup d'or dans le sable de la rivière.


Le lendemain, nous avons repris la route 2 (construite par les chinois) elle nous emmène sur les hauts plateaux a 1500 m d'altitude.
Merveilleux paysages de montagnes rocheuses et boisées, elle traverse de nombreux villages primitifs, l'électricité arrive, les ouvriers creusent à la main les trous pour les poteaux, retirent la terre avec une petite cuvette.
Travail de bagnard !
Durant une semaine nous vivons des moments très forts que nous partageons avec les villageois, bien sur chaque soir le confort est sommaire : paillasse dure et pour la douche un seau d'eau , il nous arrive de nous coucher avec la faim au ventre ou de nous contenter d'un riz frit, à 20h30, nous sommes couchés car ce n'est pas facile de lire à la lueur de la bougie...