Pour être averti d'un nouvel article inscivez-vous par email / Follow by Email

Rechercher dans ce blog

mercredi 3 avril 2019

EN ROUTE POUR RABAT

Vers 9h, nous quittons la citée, direction Rabat.
  

 Le ciel se couvre, il est possible que le ciel déverse quelques gouttes de pluie.


Ce n'est pas difficile de trouver la route, il nous suffit de suivre le trajet du tram, d'admirer à nouveau les remparts, de bien prendre la piste cyclable afin d'enjamber l'oued ''fleuve'' Bouregreg qui sépare les villes jumelles de Salé 
 (à l'Est) et Rabat (à l'Ouest).

 


Pour désengorger le trafic, le pont Hassan II d'une longueur de 1,2 km a été bien pensé, le roi Mohammed VI l'a inauguré en mai 2011. Tout a été prévu pour rouler en toute sécurité.Dans les deux sens ...A gauche voies pour les mobs,à droite voies pour les vélos et piétons, au milieu 3 voies pour la circulation automobile et la plateforme du  tramway. Impressionnant de se retrouver au milieu de tout cela.Au loin face à nous se dresse le gigantesque minaret ''tour Hassan''(44,3O m)de la mosquée éponyme du XII siècle   Impossible de se perdre...on y va ! 

 



  

                                


Juste à côté de la tour, le mausolée de Mohammed V. 
Exceptionnellement fermé.


Nous nous contenterons de jeter un coup d’œil a travers les portes grillagées.

                            

 
10 années (1961-1971) et quelque 400 artisans ont été nécessaire à l'édification de ce chef-d’œuvre de l'art marocain traditionnel.Ici repose aussi Hassan II et son frère moulay Abdallah.

 


Le sultan Yacoub el-Mansour rêvait et avait projeté de faire bâtir la plus grande mosquée du monde , soutenue par 321 colonnes et 42 piliers de marbre.De ce projet grandiose,voici ce qu'il en reste !
  
De là,nous avons pris la direction du centre ville (côté médina)une grande avenue nous conduit directement à l'hôtel repéré sur le Guide du Routard, les deux chambres nous sont attribuées à midi.










Les tandems sont portés jusqu'au 1er étage et remisés en sécurité à coté de la salle de prières.
 
 
  Et pour le reste des bagages, il faudra aller au troisième...pas d'ascenseur !
 

Nous sommes allés grignoter dans la rue ...paninis poulet et frites puis on lève la main pour arrêter deux taxis (4 personnes par taxi y compris le chauffeur)direction la nécropole mérinide de Chellah, un lieu historique plein de charme mais aussi un site archéologique un des plus beaux du Maroc. 
 La visite de ce site enchanteur est incontournable.

 

La nécropole de Chellah a été bâtie sur l'ancienne cité romaine de Sala Colonia pour abriter les tombeaux de la dynastie mérinide.

 


  

 

 
 
 
Agréable visite accompagnée par le claquement de bec de 300 cigognes qui ont trouvé leurs marques sur le site.

 
 
Et pour terminer l'après-midi...c'est en vélo taxi électrique que nous rejoignons la kasbab des Oudaïa, un autre coup de cœur!
 

 


Les Oudaïa, terrible tribu de pillards dont leur caïd fut arrêté en 1832 provoquant une révolte massive.
 
  

             Dédale de venelles bordées de maisons peintes de blanc et bleu.










 



Beau jardin andalou.


   
Pour recoudre l'attache de ma petite sacoche de vélo, j'ai trouvé un couturier sympa.
 

 

 
  Délicieuses Tajines pour le dîner


Encore deux jours de tandem pour rejoindre l'aéroport.
Un dernier billet arrivera prochainement .




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire