Pour être averti d'un nouvel article inscivez-vous par email / Follow by Email

Rechercher dans ce blog

lundi 11 octobre 2010

TIGROU QUITTE DAMAS.

Sortir de la capitale un vendredi  ....
Le rêve...
Les rues de la ville nous sont uniquement réservées, de ce fait , nous trouvons facilement  notre direction , il fallait passer devant la gare .... et devinez ce que voit mon pilote ... Une vieille loco de 1908 , bien sur  arrêt photo !

 

 Maintenant direction S.E pour découvrir le Hauran et le Djebel Druze. La température a  chuté, il y a un fort vent qui nous apporte du sable dans le visage et qui nous freine sérieusement, nous montons régulièrement , au bout de 80 km nous apercevons le volcan Sihan, nous sommes à 1100 m alt .
 Cette région volcanique est aussi très fertile, c'est le grenier à blé de la Syrie. Le Hauran s'étend jusqu'à la frontière Jordanienne, il reste beaucoup de vestiges romains.
La journée  tire à sa fin, il va falloir penser à trouver un endroit pour dormir et nous savons que dans cette région, les petites villes ne possèdent pas d’hôtels, peut-être allons nous finir par monter la tente sous les oliviers, nous ne l’avons pas encore utilisée …les duvets non plus ! Mais pour camper,  nous n’avons pas d’avance d’eau et pas de boutique ouverte ! La prochaine bourgade est à 7 km et çà grimpe et nous sommes fatigués. Par ci par là  ,nous passons devant de très belles et immenses villas, devant la terrasse de l’une d’elles, une famille sirote tranquillement le thé et d’un geste une personne nous invite à les rejoindre…
 Sans hésiter, nous posons Tigrou le long du mur en marbre, gravissons l’immense escalier, l’accueil est spontané, présentation des membres de cette famille, fils, belle fille, bébé , la mère Madame Camillia et Monsieur et voici l’employée de maison qui apporte le café, le thé, les gâteaux, les sucreries diverses …Nous posons la question : ou pouvons nous dormir cette nuit ? Réponse : Notre maison est grande, restez avec nous ! Les fils nous proposent de nous emmener en 4X4 moteur V6 pour visiter l’ancien village entièrement construit en basalte , puis un tour dans Shahba ou naquit Philippe l’Arabe ( empereur Syrien)

nous en ressortons par la large et superbe voie romaine, la nuit est tombée ( 18h15) la visite n’est pas terminée, la cerise sur le gâteau…monter au sommet de l’ancien volcan , la route n’est pas très large mais en bon état et surtout un conducteur prudent .
En haut à 12OOm alt., il ne fait pas chaud, nous nous dépêchons de regarder au loin les reliefs du Hauran et de faire quelques photos.
 Nous retrouvons la famille, qui nous donne à choisir une chambre luxueuse, gênés nous optons pour celle ou il y a de confortables banquettes colorées  avec salle de bains privée. Douche, et retour en famille pour le repas ou la sœur Rima (prof de français en petite classe élèves de 6 et 7 ans  deux cours d’une heure par semaine) et le beau-frère de Camillia sont arrivés avec leurs trois filles. Assis en tailleur sur des tapis, les plats sont étalés devant nous, il reste à nous servir et surtout bien manger pour les remercier.
 La bouche à peine vidée, le thé est servi, puis visite de toutes les pièces de la villa, des salons décorés en fonction des souvenirs de voyages, nous avons adoré l’Africain…murs et canapés blancs, drapés de rideaux zébrés. Beaucoup de chic pour le Chinois avec les beaux meubles incrustés de nacre, tout cela dans un écrin rouge vermillon !
 A 22 H, nous prenons congés de nos hôtes, ils se sont aperçus que nous étions fatigués ! Le lendemain matin, après avoir bu  le thé, nous avons raccroché nos sacoches et quittés bien difficilement cette sympathique famille en leur laissant …mes babouches  et petites poupées  ainsi que ma minnie qui plaisait tant à Camillia.
 

 Pour le repas de midi, nous sommes attendus chez Rima, il reste à parcourir une grimpée de 7 km ,  petit arrêt photos devant la carrière de basalte, creusée au pied du volcan.


En  centre ville arrêt chez le pâtissier pour offrir quelques douceurs chez Rima, la famille nous attend... la maison est simple, Rima est gênée de nous présenter son petit logis… logement de fonction . Je lui dis: ta maison est petite…mais ton cœur est grand ! Elle m’a embrassée, nous avons pleuré !
La famille de Madame Camillia est arrivée, nous avons  pris le repas ensemble,


Rima , Pierrette , Camillia.

à 14h, cette fois il a fallu partir, cela n’a pas été facile, les larmes ont coulées,  ils pensaient tous que nous allions rester quelques jours avec eux. Il n’a pas été facile  aussi de se retrouver tous les deux sur le tandem et de continuer notre chemin.
Nous avons trouvé un hôtel à 3O km de là en traversant encore un ancien village de basalte.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire