Pour être averti d'un nouvel article inscivez-vous par email / Follow by Email

Rechercher dans ce blog

jeudi 4 novembre 2010

PETITOURATANDEM EN JORDANIE.

Les jours passent...et nous nous avançons en direction de Pétra
SAMEDI 23.  
Ce matin, nous partons sous un ciel couvert et seulement 22° mais avec le profil accidenté qui nous attend,  nous allons nous réchauffer ! Des hollandais en caravane, d’autres en camping-car nous doublent et nous saluent, un peu plus loin leur véhicule est arrêté, ils parlent un peu le français, ils sont des fervents de la petite reine, cet été ils ont grimpés le Mt Ventoux et en plus ils adorent le Chablis !!! Ils nous offrent le café et petits gâteaux. 
 A midi, nous ravitaillions et cassons la croûte devant une mosquée… au moins pas enquiquinés avec les gamins avec la présence d’adultes. La route devient plus accidentée, elle ondule à travers une vallée encaissée et rocailleuse avant de s’élever dans un paysage d’une beauté lunaire, pas d’habitation, pas âme qui vive… enfin tranquille ! Cette route des Rois traverse le plus grand canyon de Jordanie, le Wadi al Mujib, les vues sont époustouflantes, grandioses,  8 km de descente et nous sommes au fond de la faille aux parois minérales, là se trouve un barrage inauguré en 2OO4  ensuite 8 km de forte pente, les 3 derniers nous les terminons dans une camionnette ainsi nous avons gagné une heure et beaucoup de sueur !
 

 

 C’est dans un décor de rêve que nous posons nos sacoches, ce soir nous dormirons  sur des tapis dans le resto qui pourrait s’appeler ‘’Belle vue ‘’ le confort est sommaire, l’accueil chaleureux et le dîner copieux. 52 km 897 déniv.

DIMANCHE 24. Un petit thé au thym en admirant une dernière fois les falaises déchiquetées du Wadi al Mujib et direction…. Kérak, çà continue de grimper, un peu une route en dos de chameau, avec en plus des passages en travaux. Pour arriver à la ville étape, nous retrouvons des % dingues, il faut encore pousser !  Une chose est sure ‘’les voyages Leclerc’’ n’organiseront pas de séjours tandem en Syrie, ni en Jordanie ! C’est donc à pied que nous montons la rue du château, et pour finir grimpons les escaliers pour arriver au troisième étage dans la chambre d’hôtel et de la fenêtre, nous avons une vue extraordinaire sur la mer morte. Quel éblouissant spectacle ! Pour nous user encore un peu plus, nous sommes allés visiter le château des croisés construit  en 1142 par le croisé  Payen le Bouteiller. Une citadelle imposante avec des souterrains impressionnants. Ce jour 4O km et déniv ???Le compteur s’est arrêté en cours de route…


LUNDI 25. Nous nous étions jurés de trouver un moyen de transport pour passer le second canyon 
( Wadi al- Hassa) et comme par chance en bas du village se trouve la station de bus…
 renseignements pris 5mn plus tard Tigrou est sur le toit du mini bus et nous voici partis pour Tafila à 55km d’ici dans des paysages féeriques, nous apercevons beaucoup de troupeaux de moutons et chèvres à la recherche d’un peu d’herbe verte qui se fait rare dans ce paysage de grés, les bédouins sont installés sous de longues tentes de toile beige qui se confondent avec le sol. Ouf !Tafila est située en hauteur à 11OOm d’alt, c’est toujours çà de monté ! Avant d’arriver à Dana, nous avons passé le cap des 15OO m alt, au col nous nous sommes fait un bol de thé …un vrai bonheur
 

 En regardant en contrebas dans le canyon les toits plats des maisons de pierres blanches du petit village ou il ne reste que 3 maisons d’habitées  et 5 petits hôtels gérés par la RNCN ( Conservation de la nature ou éco-tourisme )

 Avant d’attaquer  la descente vertigineuse, des gamins nous lancent des cailloux …après une petite poursuite on se calme et en dévalant la pente nous admirons le paysage tourmenté du canyon. La rue pavée nous arrête, avec du mal nous trouvons une chambre un peu riquiqui mais avec douche …tout va bien nous resterons ici deux jours.

Ce ravissant petit village vieux de plusieurs siècles a été construit au bord du précipice, le sol y est fertile car alimenté par 5 sources .Mais depuis 197O, le village fut peu à peu abandonné pour de nouvelles constructions en haut sur la route principale tout près d’une cimenterie ( Lafarge) qui procure du travail .
Mardi 26 Farniente, rencontre et longs bavardages avec les sympathiques Suissesses Marcelle et Cécile.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire