Pour être averti d'un nouvel article inscivez-vous par email / Follow by Email

Rechercher dans ce blog

samedi 24 mars 2018

FELIPE CARILLO PUERTO - TULUM - PLAYA DEL CARMEN

De la lagune Azul à Felipe Carillo, 82 km dont 58 sans possibilité de ravitaillement... et là de l'autre côté de la route une petite guitoune bien achalandée nous dépanne surtout en boisson,il fait 40° au soleil,nous transpirons à grosses gouttes !



Le L.V nous donne du soucis ...encore crevé ! Roland commence à se demander comment il va réparer...la chambre à air est morte, il remet celle réparée la veille mais l'espoir est de courte durée, le pneu se dégonfle tout doucement.Impossible,il n'y a pas de solution et faire du stop c'est pas gagné, il y a peu de circulation, nous risquons d'attendre longtemps !
Quelques oiseaux nous tiennent compagnie sur cette route droite sans fin !
Alors tous les 5 km, Roland donne un coup de pompe et c'est ainsi que nous pourrons arriver 18 km plus loin dans l'espoir de trouver dès le lendemain une chambre à air car aujourd'hui c'est jour férié officiel (anniversaire de la naissance du président indien Benito Juarez né en 18O6, de berger il devient avocat et ensuite Président de la République )et la majorité des commerces sont fermés.
Vers 15 h,nous entrons dans la ville de Carillo ou je galère pour éviter les trous et passer doucement les topes...Pierrette me crie ...ARRÊTES, on vient de passer devant un réparateur de vélos et il travaille !!! Comme aurait dit Alain ''J'y crois pas j'suis vert''. 

Depuis quelque temps, nous savions comment demander en espagnol une chambre à air, ce brave monsieur compris vite le problème et sortit de son stock, dos camara de aire en 20' X 1,75.Nous voici tous les deux à défaire les sacoches et retirer la roue qui passe dans les mains du professionnel, heureux et fier de nous rendre un immense service pour la modique somme de 100 pesos (23 Pesos=1 euro).

Aussitôt dit, aussitôt fait le L.V est prêt à repartir .
 
Au centre ville ...
Cerise sur le gâteau... nous trouvons un hôtel confortable avec piscine...et excellent resto que demander de plus après une journée pareille !


Soulagés des soucis matériels, nous abordons l'étape de 100 km jusqu'à Tulum en toute décontraction malgré un fort vent de face et la chaleur qui nous épuisent !

La route 3O7 est inintéressante à faire à vélo mais il n'y a que cette route là pour rejoindre Cancun. 
En Janvier, nous avions passé une nuit mais pas visité Tulum, cette fois ci arrêt de trois jours.Il y a beaucoup de linge a donner à la laverie, faire quelques emplettes souvenirs et surtout aller visiter le seul site archéologique au pied de la mer des Caraïbes construit en haut d'une falaise de 12 m.  
Du centre ville, une piste cyclable d'environ 4 km conduit à l'entrée. 


La ville fut connue des espagnols dès 1518 .
 



En contre-bas des plages
 
Au retour, dans le petit jardin de l'hôtel, nous sirotons un jus d'ananas frais!
Le lendemain avant de reprendre la route pour Playa Del Carmen, arrêt petit-déj à la boulangerie tenue par un français .






 

Nous quittons Tulum, nous avons apprécié la ville remplie de touristes qui le soir venu remplissent les restos pour le happy hour. Comme eux,nous avons testé le Cubana libre et le Bacalar et la Margarita  avec tout cela les bactéries vont être foudroyées !
On commence à se dire ...mais comment va t'on de nouveau nous habituer à la vie à la campagne, se retrouver dans notre campagne sans vie !

En attendant une avant dernière étape à PLAYA DEL CARMEN, deux jours ici.
Pour profiter d'une fin de vacance formidable.
 
Les hôtels ne manquent pas à Playa mais les tarifs sont bien supérieurs à ceux des autres villes. Profitons des bons moments  que nous offre la vie ! 
Animations en soirée devant la plage .



Hôtel de Casas de Las Flores . Le ceiba avec ses énormes branches remplissent le patio ou s’entremêlent plusieurs plantes vertes géantes.

Demain dimanche 25 Mars, petite étape de Playa del Carmen à Puerto Morelos.

A bientôt pour la suite et fin de ce Petitouratandem au Mexique du Sud .

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire